• Home
  • /
  • En cours
  • /
  • Vaut-il mieux être transgenre dans un pays asiatique ou européen ?
[ Par Krystaelle DERETTE ]

Le droit français n’est pas encore très clair et reste ambigu sur la question des droits des personnes transgenres. Il est possible de changer le genre sur son état civil suite à une demande judiciaire avec preuves médicales en France depuis 2016. Qu’en est-il dans le reste du monde ?

L’Asie ou comment accepter les transgenres et les personnes de sexe indéterminé
Les transgenres, ou les individus étant du 3ème genre, sont très répandus en Asie. En Thaïlande par exemple, des concours de miss transgenres sont organisés tous les ans. En Inde, une communauté regroupe des personnes transgenres : ce sont les Hijras. Un enfant intersexué à la naissance – dont on ne peut déterminer le sexe – peut être confié par les parents à cette communauté afin qu’il soit élevé sans crainte de son ambiguïté sexuelle. Il est également intéressant de citer l’exemple de la Polynésie ou les communautés de transgenres vivent en harmonie avec la société. En revanche, aucun de ses pays n’accepte le changement d’état civil. De plus, dans certains de ces pays les transgenres sont réputés pour se prostituer et sont ainsi mal perçus par la société. 

L’Europe ou le changement d’état civil
Un certain nombre de pays européens autorise le changement de genre sur son état civil suite à une décision judiciaire ou à une expertise médicale. Seuls 5 pays – la Belgique, le Danemark, l’Irlande, Malte et la Norvège – autorise le changement de genre sur l’état civil sans aucunes contraintes. L’Espagne est le pays le plus avancé en matière de droits LGBT (les personnes lesbiennes, gaies, bisexuelles et transsexuelles). En effet, en 2007, le pays a voté le droit pour les transgenres de changer leur état civil sans aucune contrainte d’opération chirurgicale. De plus, l’Espagne est le premier pays à présenter une Miss transgenre au concours de Miss Univers qui se déroulera en décembre prochain en Thaïlande. L’Allemagne est quant à lui le premier pays à autoriser le genre indéterminé sur le certificat de naissance des nouveau-nés. Mais alors, avec des voisins aussi avancés sur la question, pourquoi la France peine-t-elle encore à faire accepter les transgenres dans la société ? Nous aborderons ce point dans le prochain article.