[ Par Habib COULIBALY ]

L’intelligence Artificielle nous piquera nos boulots ?
Il est possible d’apporter une réponse manichéene à cette question. Les métiers à très faible valeur ajoutée risque de disparaître et de laisser place à ceux nécessitant un fort contact avec l’humain.

I.A-intelligence artificielle, I.A-intelligence artificielle, voila des termes qui aujourd’hui sont répétés ad-nauseam, et surtout galvaudés. Il est assez rare d’entendre au cours de discussions portant sur la société et son évolution que « les robots (l’intelligence artificielle) vont  nous piquer nos emplois ! » Le but de cet article est d’apporter des éléments de connaissance, aussi modestes soient-ils, sur l’I.A afin d’être plus à même de comprendre les changements que notre société sera susceptible de connaître, et surtout mettre un frein à la diffusion de ce sempiternel message :  » l’automatisation nous mettra tous au chômage ! »

L’intelligence artificielle, de quoi s’agit-il ? 
L’IA, « le contraire de la bêtise naturelle » comme dirait Woody Allen, peut se définir comme un programme informatique capable d’imiter l’intelligence humaine. Contrairement à ce qu’on peut penser, elle n’est point récente. En effet, elle trouve son point de départ dans les années 1950 avec les travaux d’Alan Turing. Toutefois, c’est l’amélioration de la capacité de calcul des ordinateurs qui lui a permis d’atteindre sa puissance de feu actuelle, et d’être au cœur de l’actualité. Une hyper médIAtisation, qui est amplement méritée car, aujourd’hui la machine réussit à faire mieux que l’homme dans certains domaines. Nous avons tous en tête la défaite de Kasparov contre Deep-Blue aux échecs, ou encore celle de Ke Jie champion du monde du jeu de Go contre AlphaGo. Ainsi, les programmes sont de plus en plus performants, mais en quoi ceux-ci peuvent avoir un impact sur la société, sur l’emploi ?

Le marché du travail de demain
Dans la pensée commune, les petits métiers vont disparaitre. On s’imagine que des métiers comme celui de caissier ne survivront pas à la vague I.A. L’automatisation aura pour principale conséquence de supprimer les tâches répétitives, et rébarbatives du travail humain. Le métier cité plus haut sera donc impacté. Toutefois, cela laissera plus de temps aux travailleurs pour conseiller leurs clients. Notons qu’à ce jours, nous ne connaissons aucun exemple de chatbot qui est préféré aux conseils d’un vendeur humain. Il vient, que l’arrivée de l’intelligence artificielle aura pour principale conséquence de supprimer des tâches répétitives et de pousser les travailleurs à remplir des fonctions où ils sont plus proches de leurs clients. Qu’en est-il des métiers considérés comme hautement qualifiés ? Certains d’entre eux seront tout aussi impactés. En effet, certains d’entre eux sont susceptibles de disparaître. Il sera peu choquant de voir que dans quelques années, les analyses radiographiquees seront réalisées par des ordinateurs. Le succès récent de la start-up Therapixel dans le DREAM (digital mammography) challenge, avec son IA qui réussit à détecter avec une précision plus que chirugicale des cancers du sein, justifira cette transition.

En somme, on peut dire que l’IA impactera le marché du travail, et que tous les métiers seront concernés. Les tâches répétitives seront supprimées, et on enregistrera l’apparition des ordinateurs dans des métiers où elle est plus performante que l’homme, et où elle respecte l’éthique. Certes, des métiers disparaîtront, mais d’autres apparaîtront. A l’instar de la transition des métiers de l’agriculture vers l’industrie, les hommes sauront créer de nouveaux emplois. L’apparition de l’IA pose de nombreuses questions éthiques, notre société n’a jamais eu autant besoin de philosophes pour aborder ces aspects de cette transition, qu’aujourd’hui.