[ Par Romain DAGORNE ]

Le prix hors taxe du pétrole est un problème majeur pour le gouvernement français dans la mesure où le pétrole est soumis à de fortes variations de prix. Le prix que le consommateur paie son essence à la pompe ne correspond pas seulement au prix de la matière première. En effet, le carburant est un produit taxé. Parmi les taxes, nous pouvons retrouver la TVA, ou bien la TICPE (Taxe Intérieur de Consommation sur les Produits Energétiques) qui sont les principales recettes de l’Etat. Suite à la mise en place de la loi sur les mobilités, le gouvernent français a décidé de mettre en place des actions de convergence de la fiscalité sur le prix des carburants, dans le but d’inciter les Français à modifier leurs habitudes de déplacement ainsi que de financer la transition écologique. Cette convergence se traduit par une augmentation progressive de la TICPE.

Une taxe qui fait débat
Pour beaucoup de Français, cette taxe peut être néfaste en termes de pouvoir d’achat dans la mesure où les prix à la pompe explosent des records. Elle pénalise fortement les ménages, et particulièrement ceux ne possédant pas les moyens de changer leurs habitudes de transport. Cette taxe est un lourd poids pour les conducteurs de véhicules anciens et qui consomment beaucoup de carburant par exemple. De plus, la TICPE a pour vocation d’inciter les ménages à se tourner vers les transports en communs ou bien vers l’utilisation de véhicules électriques. Cependant, en zone rurale, les transports en communs ne sont pas aussi bien développés que dans les zones urbanisées. Une partie des Français se trouve donc une nouvelle fois pénalisée.

La répartition des recettes de la TICPE
Sur les 33.8 milliards d’euros récoltés grâce à la TICPE en 2018, près de 13.3 milliards d’euros vont aller dans le budget de l’Etat. Le second tiers, soit environ 12 milliards d’euros, est redistribué aux collectivités régionales et départementales. Une petite partie de ces recettes est réservée à l’entretien des infrastructures de transport. Enfin, le reste est reversé au programme de transition énergétique (7.2 milliards d’euros).

Une augmentation de la taxe : manœuvre politique
En 2019, une hausse de la TICPE est prévue qui devrait rapporter 3.9 milliards d’euros supplémentaires. Cependant, la part allouée au programme de transition énergétique ne va pas augmenter. En effet, l’augmentation de la TICPE est surtout une façon pour le gouvernement français de réduire son déficit public.