[ Par Clément SOULIGNAC ]

Peu connu du grand public, le Raid Latécoère Aéropostale, crée en 2008, réunit des passionnés d’aviation, et particulièrement de son histoire, provenant de toute la France, à travers une aventure extraordinaire retraçant les pas des pionniers, parmi lesquels figurent Antoine de Saint-Exupéry ou encore Jean Mermoz, des lignes aériennes de l’Aéropostale établies à partir de 1918 jusqu’en Afrique du Nord et plus tard en Amérique du Sud.

Sur les traces des pionniers de l’aviation
C’est en 1918, le 25 décembre, qu’a lieu le vol qui, plus tard, sera considéré comme inaugural aux lignes de l’Aéropostale avec la liaison Toulouse-Perpignan-Barcelone. C’était donc cette année l’occasion pour le Raid Latécoère Aéropostale de fêter le centenaire des lignes imaginées et crées par Pierre-Georges Latécoère au début du siècle dernier. Ainsi le jeudi 27 septembre 2018, une cinquantaine d’avions ont décollé de l’aéroport de Toulouse Francazal à destinations d’escales historiques de de la Ligne comme celles de Tarfaya au Maroc et de Saint-Louis au Sénégal. Comme un lien entre le passé et le futur, cette centième édition est parrainé par l’aventurier suisse Raphaël Domjan, fondateur et pilote du projet SolarStratos, un avion solaire stratosphérique.
Au-delà de l’aérien

Mais cette aventure ne se veut pas seulement historique. Elle est avant tout humaine. Comme l’explique Albane de Saint-Exupéry, arrière arrière petite nièce d’Antoine de Saint-Exupéry contactée via les réseaux sociaux, qui a participé, avec son père, Hervé de Saint-Exupéry, à cette édition si particulière : “Le lien entre tous les pilotes étaient incroyable. […] Ce raid a marqué pour moi mon entrée dans la famille de l’aéronautique. Nous avons su partager les bons moments comme les moments plus difficiles”.

 

Des actions sur le terrain
Des actions humanitaires sont aussi menées auprès des populations locales au fil des vols, comme pour rappeler la philosophie des pionniers de l’Aéropostale, à travers les cinq pays traversés : la France, l’Espagne, le Maroc, la Mauritanie et le Sénégal. Elles sont l’occasion de rencontres qui offrent aux membres de la cinquantaine d’équipages “de véritables leçons de vie” selon Albane, qui sort “grandie de cette expérience [qui lui] a permis de mieux comprendre la vie” à seulement 19 ans. Les aides apportées sont variées : de la pose de panneaux solaires dans une école aux baptêmes de l’air en passant par l’amélioration de l’infrastructure d’un orphelinat et l’accompagnement des orphelins, elles permettent de réelles améliorations au quotidien des habitants mais aussi à ces derniers de découvrir un univers qui leur est souvent inconnu : celui de l’aéronautique. Enfin, pour se souvenir de l’utilité historique de la Ligne, les avions du Raid Latécoère transportent des lettres écrites par des écoliers français qui sont distribuées à de jeunes africains, cela permet de créer des liens particuliers et qui resteraient sûrement inexistant sans cette aventure aérienne.