• Home
  • /
  • En cours
  • /
  • Le péage urbain : une solution pour désengorger les villes ?
[ Par Romain DAGORNE ]

Les embouteillages sont un véritable fléau pour l’ensemble des usagers de la route, et plus particulièrement ceux vivant à proximité directe des grandes métropoles. Les infrastructures routières ne sont aujourd’hui plus adaptées face au trafic routier qui ne cesse de se densifier. Les périphériques sont quotidiennement paralysés lors des « heures de pointes ». Ces périodes de pointes génèrent par la même d’importants pics de pollution urbaine. Il est dès lors urgent de trouver de nouvelles solutions.

Des mesures antérieures injustes.
A Paris, une mesure récente a été prise qui est d’interdire la circulation aux véhicules les plus polluants. Toutefois, cette mesure est très peu efficace car les véhicules polluants ne correspondent qu’à une faible minorité des voitures en service. De plus, cette mesure est particulièrement injuste puisqu’elle pénalise les ménages ayant de faibles revenus.

L’intérêt d’un péage urbain
La solution contre les fléaux de la mobilité urbaine se trouve sans doute chez nos voisins européens. A Londres, à Milan ou encore à Stockholm une solution alternative a été mise en place : le péage urbain. Dans ces trois villes, l’efficacité du péage urbain a été prouvée mais certaines limites ont pu être observées. Si l’on considère la ville de Londres par exemple, il a été choisi de mettre en place un système de circulation très cher dans l’hypercentre ce qui a provoqué une importante fracture sociale.

Un projet innovant mais…
Pour ce qui est de la France, le projet de loi sur l’orientation des mobilités va autoriser l’étude de la mise en place d’un tel projet au sein des métropoles de plus de 100 000 habitants. Cependant, il est important de prendre en compte le revenu disponible des ménages et de plafonner le prix de cicuration afin de ne pas créer de fracture sociale comme cela a été le cas dans la capitale anglaise. Par ailleurs, les bénéfices pourraient servir à de nouveaux projets ayant pour but d’améliorer la mobilité au sein des grandes métropoles. Il sera important pour les villes d’investir dans ces nouveaux projets afin de modifier profondément les habitudes de mobilité urbaine des usagers de la route.

Néanmoins, face à la forte mobilisation des « gilets jaunes », le gouvernement a pour l’instant choisi de renoncer à ce projet de loi qui faisait jusqu’à lors débat.