[ Par Héloïse MOULA ]

Les adolescents d’aujourd’hui se sentent généralement mal compris par les adultes. Ceux-ci ne savent pas toujours ce qui se passe dans leurs vies, dans leurs têtes, ni qui ils fréquentent et ce qui les concerne. Certains se portent mal et se sentent mal dans leur peau, d’autres sont même harcelés sans que leurs parents ou leurs professeurs le sachent. Bref, les jeunes ont tout un monde intérieur que leurs aînés n’imaginent pas.

Moi, Héloïse Moula, je veux aujourd’hui convaincre les adultes d’être plus à l’écoute des jeunes. Nous en avons envie, nous en avons besoin. Certaines personnes ne voient chez les jeunes que des délinquants, des personnes qui n’ont pas de valeur et ne qui ne savent se comporter convenablement, comme si on n’avait d’éducation, ou plutôt qu’on n’avait pas appliqué la bonne éducation qu’on nous a transmise. Se faire considérer comme des gosses de rue, se faire juger, critiquer est injuste de la part de personnes qui ne nous connaissent pas. Cela a un effet négatif sur nous, cela nous décourage, nous fragilise. Ce n’est pas parce qu’on a fait une mauvaise action, qu’on s’est trompé, qu’on a fait une bêtise pour impressionner nos amis qu’on va mal finir, qu’on est de la “mauvaise graine”. Chacun doit apprendre à prendre confiance en soi, car c’est comme ça qu’on avance !

Les adultes qui se permettent de juger les jeunes ont oublié qu’eux aussi sont passé par là, qu’ils ont eux aussi eu un temps un esprit de rébellion. Pourtant, je doute que tous aient eu la vie que nous avons aujourd’hui et qui n’est pas si rose qu’ils le pensent. Moi je pense que chacun doit être respecté, chacun a le droit de développer sa personnalité, son identité. Chaque personne est différente mais devrait avoir droit à la même considération, c’est sûr et certain !

Faisons toujours attention à ce qu’on dit car nos paroles peuvent avoir une mauvaise influence et démotiver ceux ou celles auxquelles on les adresse. Soyons responsables.