[ Par Gertrude TINE ]

Les statistiques sont devenues les principales alliées de ceux qui veulent donner de la valeur à leurs arguments. La raison principale est qu’un auditeur est plus facilement convaincu dès lors qu’il y a un chiffre qui vient appuyer votre affirmation.  Pourquoi cette confiance presque aveugle  dans les chiffres ?  Faut-il toujours s’y fier ?

Une science exacte mais discutable 
La statistique est une science, une méthode et un ensemble de techniques rattachés aux  mathématiques appliquées dont l’objet est d’expliquer et de prédire un phénomène à partir d’analyses réalisées sur des données relatives au dit phénomène. Cette définition attire l’attention sur un fait : la statistique est une science exacte. Il ne s’agit pas de devinettes ni de suppositions infondées. Pour cette raison, les résultats qu’elle produit et sur lesquels s’appuient les communicants ne sont pas toujours discutables par le grand public. Par ailleurs, ce dernier ignore pour la plupart tous les procédés par lesquels ces chiffres sont obtenus. Il  se fie simplement au fait que « les chiffres ne mentent  pas ».
Cependant, si nous analysons bien les termes de cette définition, nous nous rendons vite compte que  d’abord les résultats statistiques dépendent des données collectées et du procédé par lequel elles sont analysées. Ensuite, une fois ces chiffres obtenus, le sens qui leur est donné et le poids qu’ils peuvent avoir dépend fortement de l’interprétation qui en a été faite mais aussi de la manière dont ils sont présentés, proclamés ou diffusés.

A quoi s’en tenir ?
Après cette petite présentation sur les statistiques, que faut-il alors retenir ? Faut-il se fier aux statistiques ou pas ? La réponse est qu’il faut de la mesure en toute chose et se poser les bonnes questions. Contrairement, au petit nombre d’initiés qui comprend les enjeux d’une analyse statistique, le grand public ne détient pas les clés d’analyse lui permettant d’apporter un regard critique sur les chiffres qui lui sont communiquées pour quantifier tel ou tel autre phénomène. De plus, les mathématiques  avec leur auréole de mythe et de charme ayant fait leur effet, ces chiffres sont parfois pris comme des paroles d’Evangile. Pourtant, il y a de quoi se méfier car toutes les statistiques ne sont pas fiables.

Se poser les bonnes questions
Lorsque vous lirez ou entendrez parler d’un chiffre ou d’une statistique, il existe quelques questions essentielles à se poser avant de former votre opinion ou y accorder du crédit. Une première interrogation porte sur la source même de cette information. Le but est de  savoir si  elle est fiable et légitime. Il est important de savoir si la personne ou la structure utilisant  cette statistique est bien renseignée et la tire d’une source habilitée à émettre une telle information.  Ensuite, posez-vous certaines questions sur la façon dont cette statistique a été construite. Interrogez-vous sur les données  qui ont  été utilisées pour savoir comment elles ont été collectées et si elles sont toujours d’actualité. Prenez compte du champ de l’enquête qui souvent n’est pas donné alors que le nombre d’individus enquêtés compte sur la représentativité et la significativité même du chiffre qui en a résulté.  Finalement, ce serait bien d’en connaître plus sur le procédé d’analyse des données afin de savoir si les indicateurs calculés reflètent bien la problématique étudiée et quel est leur niveau de confiance.