[ Par Louise Benetreau ]

Je m’appelle Simone, je suis française, j’habite à Paris, à Montmartre. Le matin, je me réveille avec France Info, ensuite je descends à la brasserie « Au clair de lune » pour prendre un petit café-croissant au coin de la rue Ramey, en lisant Le Monde. Puis, je prends le métro, la ligne 2, à la station Pigalle pour aller jusqu’à Barbès-Rochechouart et je reprends un métro, ligne 4, pour arriver à la station « Les  Halles » et aller voir la fontaine Stravinsky avec les œuvres en mouvement de Nikki de Saint-Phalle qui est devant le centre Pompidou. Puis, je vais aux Halles pour redécouvrir sa canopée. Beaubourg et les Halles, c’est le cœur de Paris.

 

Je retourne à la station les « Halles », ligne 4 pour aller à Châtelet et je reprends un métro ligne 1, pour aller jusqu’à la station Concorde, pour me rendre à l’orangerie des Tuileries pour admirer les Nymphéas de Claude Monet et les autres œuvres exposées. Là, je reste pour pique-niquer. Après avoir pris un « parisien » (sandwich jambon-beurre), je décide de partir vers l’embarcadère du Pont-Neuf pour une promenade en bateau-mouche. Je m’arrête à l’embarcadère d’Iéna où j’admire la Tour Eiffel. De là je prends le bus, ligne 32, qui m’emmène à Ladurée, où je fais une pause gourmande en prenant un macaron à la pistache avec un thé au miel, dans un décor Second Empire. Puis, je vais m’offrir un nouveau parfum, « N°5 » dans la boutique Chanel, rue Cambon. 

 

Après, je flâne près de la Comédie française. En entrant dans la cour du Palais-Royal,  je vois les colonnes de Buren. Il est maintenant 19h, je vais dîner à la brasserie du Louvre. Puis je prends le bus, ligne 68, direction Opéra Garnier, pour aller voir un spectacle, le nouveau ballet de l’Ecole nationale de Paris. Enfin pour rentrer chez moi je reprends le même bus. Je m’arrête au Sacré-Cœur, je prends un dernier verre place du Tertre, pour observer les artistes peindre sur leurs chevalets colorés. 

 

Vous trouvez tout cela très cliché ? Mais c’est ce qui en fait notre qualité et notre culture. Cette culture, c’est la culture française ! C’une culture qui est réputée et connue internationalement. Une culture française qui a plusieurs cordes à son arc, comme le patrimoine, l’art, le sport. La culture française fait appel à des légendes de l’histoire française. Toutefois, notre culture est tournée sur le monde, ce qui explique notre réputation internationale. Elle est polyvalente et cosmopolite. Notre culture est progressiste et est un élément essentiel de la vie quotidienne des Français. A chaque quartier, sa MJC ! 

 

Elle est enseignée dans d’autres pays. Elle est appréciée pour sa diversité et sa richesse. La culture française accueille des personnes de chaque pays pour innover et prolonger la culture à l’échelle mondiale. Le français est ainsi la langue diplomatique du Vatican, la langue officielle des Jeux olympiques et de l’escrime, mais aussi diplomatiques, car le français est une des langues de travail au sein de l’ONU, l’OTAN ou la FIFA. 

 

Nous, Français et Françaises, nous pouvons avoir des origines multiples, mais nous avons qu’une seule culture, la culture française.