[ Par Malik TELEMACQUE ]

La “k-pop”, inventée en 1990 désigne de la danse pop, ballade, rock, RnB, et hip hop, c’est à dire plusieurs styles musicaux ou styles de danse. Bien que la Corée en soit le pays d’origine, il n’y a pas que les Coréens qui peuvent devenir chanteur de k-pop, l’abréviation de korean pop. Par exemple, Blackpink, Exo, Got7, Twice, et Seventeen sont des groupes composés de Coréens, Chinois, Thaïlandais, Canadiens, Taïwanais et même Japonais. Rares sont les “étrangers” à avoir réussi à intégrer un groupe de k-pop.

Comment devenir une star ?
Il y 3 façons de devenir une k-pop star. La première, c’est par un moyen que tout le monde connaît : l’audition. La deuxième, c’est de se faire repérer. Et la troisième, c’est par les relations. Donc pour les auditions, il y a 2 types. Une en ligne où vous pouvez les trouver sur les sites internet des agences de k-pop pour savoir s’ils font des auditions et vous pouvez ensuite auditionner en envoyant vos vidéos.

Quelle est la formation?
Les jeunes qui veulent devenir des célébrités sont entraînés très tôt, dès l’âge de 12 ou 13 ans pour certains, dans des écoles de formations pour devenir “idols”. Et le moins que l’on puisse dire c’est que ces écoles sont dignes de camps militaires. Les futurs idols passent des années à s’entraîner au chant, à la musique, et à la danse, plus de 10h par jour. Ils sont maintenus loin de leurs familles pour coller parfaitement à l’image qu’ils doivent avoir. De plus, ils signent et respectent un code strict qui leur interdit, entre autre, la consommation de drogues, d’alcools et même d’avoir des relations sexuelles (ah oui c’est pas cool ça…). Les formations ont provoqué de nombreux scandales ces dernières années de part leur rythme intensif et les contrats “abusifs” : en gros, vous signez pour la vie.

La célébrité
Une fois leur entraînement terminé, les idols ne sont pas riches et célèbres pour autant car il leur reste du chemin à parcourir et le plus dur reste à faire : conquérir le public. Quand l’agence est prête à lancer son candidat, tout est calculé au millimètre près et il n’est pas rare de croiser les week-ends, dans la rue, sur des scènes faites spécialement pour ce genre d’événement, des jeunes groupes faisant leur premiers pas. Il est amusant de voir que les sud-coréen-nes y sont plutôt réceptifs. Ils se prennent au jeu et encouragent ces jeunes gens qui se lancent dans le monde du showbiz.

Comment gérer la célébrité ?
Une fois ces nombreuses étapes passées arrive (ENFIN !) le succès pour certains d’entre eux. Le moins que l’on puisse dire c’est que c’est à ce moment-là que le terme idol prend tout son sens. Car en plus de vendre des milliers d’albums et de faire des tournées à travers l’Asie et le monde pour les plus connus comme “Big Bang”, “BTS”, “EXO”. Leur image est utilisée telle une marque. Ce qui veut dire que ce n’est pas une tâche facile que d’exister tout en étant une icône. Mais c’est aussi le corps qui est très sollicité pendant toute ces années à s’entraîner à la musique, danse et chant. Certains sont des idols, mais pas tous. Le corps et l’esprit sont nécessaires. Ils peuvent avoir du talent, mais s’ils sont gros, laids et timides, leurs rêves sont brisés. Cela est déjà arrivé. Le groupe Big Bang était composé de 6 membres mais l’un d’entre eux a été renvoyé à cause de sa timidité. Il a passé au moins 5 ans à s’entraîner sans relâche pour, au final  après être chassé sans ménagement.

Quitter une agence
C’est fâcheux, ils ne peuvent pas rompre leur contrat à moins de porter plainte et de gagner un procès et c’est très compliqué, surtout contre leur agence. Le contrat leur interdit aussi d’être en couple, ce qui veut dire que la majorité des idols sont vierges. Rares sont ceux qui ont désobéi. Ceux qui l’ont fait ont été harcelé. Mieux vaut ne rien faire que de tomber en dépression. Les insultes peuvent être dures, surtout quand on les lit et les entend tout le temps. Certains  se sont marié, profitant de la fin proche de leur contrat, mais attendre l’âge de 30 ans c’est assez long, surtout si l’on tient compte du service militaire obligatoire qui dure 2 ans. Beaucoup de K-pop idols sont tentées par la drogue et l’alcool et quand ils se font prendre, c’est la prison. Rare sont ceux qui ont continué la musique après leur années de servitude.

Serions-nous capable de surmonter ça ?
Alors sommes nous prêts, nous, étrangers, à abandonner nos études pour aller dans un pays où fumer est un acte grave ? Sommes nous prêts à toute ces années d’entraînement pour devenir une idol k-pop ? Sommes nous prêts à vivre loin de nos familles et attendre nos 30 ou 35 pour se marier et fonder une famille ? A chacun de voir.