[ Par Louis Guichard ]

Lukas Dhont sort ce 10 octobre au cinéma son premier film, Girl. Il raconte l’histoire d’une jeune fille, Lara, entre recherche d’absolu et quête d’identité. C’est un film qui mérite d’être vu.

Un premier film fort
Caméra d’Or de la dernière édition du Festival de Cannes, Girl est le premier long-métrage du réalisateur belge Lukas Dhont. Il met en scène la jeune Lara, dont le rêve est de devenir danseuse étoile. En parallèle, ce film souligne les difficultés d’une jeune fille à se construire dans son corps de garçon.
Le réalisateur a fait des choix forts pour son premier film. Cela lui a permis d’épurer la situation, et de se focaliser sur l’essentiel. Le rôle de Lara est joué par l’attachant Victor Polster, prix d’interprétation de la sélection Un certain regard à Cannes, naturel et juste tout au long du film.

Un sujet qui nous concerne tous
Le thème de la transidentité est abordé de manière franche et directe, sans être étouffante. Il n’est jamais question de valoriser ou de critiquer le choix de Lara. Le réalisateur préfère présenter la situation telle quelle, sans questionnements, sans possibilités de jugement. Il apporte ainsi un regard nouveau et nécessaire sur les personnes transgenres, assurément bienveillant. Finalement, Lukas Dhont livre un film fort et puissant, mêlé d’émotions franches et sincères. Girl est pour moi l’un des meilleurs films de l’année.