[ Par Krystaelle DERETTE ]

« Dis maman pourquoi le monsieur on dirait une dame ? Qui n’a jamais vu l’expression de gêne sur le visage des parents quand leurs enfants leur posent ce type de question ? Et pourtant, cette gêne ne devrait pas exister. Pourquoi la société n’aime pas parler des transgenres ?

Une affaire sans précédent
Selon le Figaro, la France a été condamnée en avril 2017 par la Cour Européenne des Droits de l’Homme. En effet, il est possible de changer le genre inscrit sur son état civil en France depuis 2013 mais après une décision judiciaire avec preuves médicales. Cela implique bien souvent une opération chirurgicale pour obtenir le changement de sexe. Malheureusement, cette intervention n’est pas sans conséquence et cause une forte probabilité de stérilité. Trois strasbourgeois ont donc attaqués l’Etat pour ne pas à avoir à subir cette opération sous le motif qu’elle constituerait une atteinte au respect de leur vie privée. Et ils ont gagné. C’est affaire est sans précédent dans la justice française qui est plus sévère que certaines de ses voisins européens.

Les transgenres fascinent autant qu’ils font peur
Karine Espineira est la première personne trans à avoir obtenu le grade de docteur. C’est une spécialiste du sujet et son analyse semble très juste. En effet,  pour elle, les transgenres dérangent car ils bouleversent les idées préconçues, à savoir qu’au niveau biologique du terme, il n’existe que deux genres : les hommes et les femmes. Les transgenres montrent que ce qui n’était pas possible avant l’est maintenant. L’image des transgenres a changé à travers le temps : ce ne sont plus seulement des individus qui prennent des hormones pour changer de sexe. Ce sont aussi des personnes qui ne veulent pas forcément choisir entre les deux sexes et qui vivent très bien comme cela.  Cette façon de voir la vie pose encore beaucoup de problème à la société. Il n’y a pas plus de personnes transgenres aujourd’hui qu’hier, il y une société qui les acceptent plus qu’avant. Les temps changent, doucement mais sûrement.