[ Par Aurélien Crespin ]

 

Black Mirror est la série passée maître dans l’art de repousser les limites des technologies modernes et futuristes, tout en transformant la dystopie en ce qui s’apparente à une utopie. Chaque épisode soulève des prises de conscience à la fois surprenantes et moralisatrices, en nous poussant constamment à nous remettre en question.

Un monde virtuel où tout est possible
Cet épisode met en scène deux femmes aux caractères très différents et qui tombent follement amoureuses l’une de l’autre dans un monde virtuel. La première, un peu timide, est mariée à un homme qu’elle n’aimait pas et est ensuite devenue handicapée à vie, suite à un accident tragique. L’autre, plus extravertie, ne s’est jamais remise de la mort de sa fille ainsi que celle de son mari qui, croyant au paradis, a refusé de vivre éternellement dans ce monde virtuel. Ce coup de foudre qui aurait pu n’être qu’une simple histoire d’amour dans l’espace-temps révèle d’autres enjeux bien plus complexes.

 

Le choix de la nature humaine
Les deux jeunes femmes souhaitent en effet oublier leur passé sombre et tragique, mais doivent pour cela faire face à un dilemme des plus cornéliens. L’une doit notamment choisir entre rejoindre sa fille et son mari dans la mort, ou vivre à jamais dans ce monde virtuel aux côtés de son nouvel amour. Elle doit ainsi choisir à la fois sa mort et son amour, ce qui constitue une immense réflexion sur deux des états les plus fascinants de la nature humaine.

 

L’amour éternel au-delà de la mort
Dans cet épisode, la mort n’a jamais été aussi douce et les histoires d’amour semblent pouvoir durer infiniment grâce à ce paradis virtuel. Réunies par la douleur, les deux femmes deviennent à la fois amantes et amies, mais aussi sœurs et confidentes. C’est cette douleur qui les empêche de vivre dans le monde réel et qui les incite à rejoindre San Junipero pour vivre leur amour éternellement.

 

L’utopie plus forte que la dystopie
San Junipero mêle ainsi une utopie avec une dystopie pour parvenir à créer ce monde virtuel. Ce sont ici les regrets et les remords qui motivent la technologie à explorer l’univers des possibles tout en soulevant de nouvelles questions existentielles. Une conscience artificielle pourrait-elle être créée en repoussant les limites de la réalité virtuelle ? Et un tel monde pourrait-il existé s’il n’y a aucun vivant pour la voir ? Cet épisode nous pose ainsi la question de savoir si nous avons besoin de vivre dans un monde virtuel pour parvenir à aller au-delà de nos regrets et croire à l’amour éternel.

 

Le secret de la vie éternelle
L’éternité semble de nos jours un concept très abstrait et lointain. Pourtant, une technologie unique en mesure de lancer le mécanisme de régénération des cellules, notamment de l’ADN, a été récemment découverte par des scientifiques. L’humanité serait-elle enfin en train de percer, d’une certaine manière, le secret de l’immortalité et de la vie éternelle ?