[ Par Aurélien Crespin ]

 

Dans un futur proche où les technologies sont omniprésentes, l’univers des possibles est pratiquement infini. Tout semble parfait dans ce monde à la limite entre le réel et le virtuel, mais les dangers imprévus des technologies sur notre quotidien sont bien présents. La série dystopique Black Mirror illustre parfaitement cette société futuriste ainsi que les risques auxquels nous devons faire face.

Le souvenir éternel
Dans cet épisode, les gens ont accès à une technologie qui permet d’enregistrer tout ce qu’ils peuvent voir ou entendre grâce à une puce implantée dans leur tête. Ils ont également la possibilité de visionner et de partager leurs souvenirs autant de fois qu’ils le désirent, directement sur leurs propres yeux ou bien en les projetant sur un écran.

 

La vérité quoi qu’il en coûte
Retour sur image raconte l’histoire d’un homme jaloux qui suspecte sa femme de le tromper avec un de ses amis, voire même d’être le père de celle qu’il a toujours aimée comme sa fille. Il la soupçonne en effet d’avoir eu une relation amoureuse avec ce dernier et va alors se replonger dans les conversations, les images et les souvenirs stockés dans sa puce pour tenter de découvrir la vérité.

Après de multiples confrontations avec sa femme, cette dernière finit par avouer qu’elle a eu une aventure avec son ami il y a longtemps mais que tout est finit entre eux aujourd’hui. Fou de rage, l’homme devient de plus en plus paranoïaque et demande à sa femme si elle a eu des relations sexuelles avec son ami. Celle-ci nie totalement les faits mais grâce à la puce implantée dans son crâne, l’homme projette de force ses souvenirs et finit par découvrir la vérité. Accablé par ce qu’il vient de voir, il comprend que sa femme lui a menti depuis des années au sujet de leur fille, et sombre doucement dans la folie.

L’homme finit par prendre une décision radicale et décide de se retirer sa propre puce avec une lame de rasoir, ce qui submerge sa conscience d’une série de souvenirs. Un écran noir apparaît alors, ce qui fait référence au titre de la série, mais suggère également sa cécité ou même sa mort.

 

Le potentiel de l’intelligence humaine
Aujourd’hui, notre obsession à vouloir partager notre vie personnelle sur Internet est bien réelle et l’idée que les gens du futur enregistrent et partagent des souvenirs ne semble pas si irréaliste que cela. Cet épisode de Black Mirror décrit d’ailleurs cette avancée de manière plutôt convaincante même si elle reste très déstabilisante et bouleversante.

Enfin, selon les spécialistes des nouvelles technologies, les gens seront en mesure de créer de nouveaux souvenirs et d’effacer les souvenirs indésirables dans un proche avenir. Ils pensent être sur le point de biohacker l’outil le plus puissant et le plus complexe du corps humain, notre cerveau.